Permanences

L’une des facettes du métier d’écrivain public consiste à aider les personnes qui rencontrent des difficultés liées à la rédaction d’un texte (que ce soit dans le domaine professionnel, administratif ou personnel).

Certaines communes ou collectivités font le choix de proposer gratuitement ce service à la population en organisant des permanences tenues par un écrivain public. Selon les besoins, ces permanences peuvent être organisées une ou deux fois par mois ou même chaque semaine, pendant deux ou trois heures par exemple.

Il est possible de convier directement les personnes concernées ou de diffuser les horaires de la permanence à toute la population par le biais notamment du bulletin d’informations municipales.

Un bureau fermé est nécessaire pour tenir cette permanence, afin d’offrir une vraie confidentialité aux personnes qui y viennent.

Le public touché par ce besoin est plus large qu’on ne l’imagine car l’incapacité d’écrire cause souvent, à tort, une honte. C’est donc un problème qu’on dissimule du mieux que l’on peut et qui reste tabou dans la société, jusqu’à ce que l’on propose une aide adaptée qui permette de se sentir accueilli et épaulé sans être jugé. Cela peut apporter un réel confort aux gens, qu’ils aient besoin d’écrire une lettre de motivation pour chercher un emploi, un courrier administratif dans le cadre d’une procédure ou encore une lettre personnelle (cela peut sembler anodin mais une personne âgée seule qui ne peut plus écrire à sa famille peut réellement souffrir d’un isolement).

Cette permanence concerne d’abord les personnes touchées par l’illettrisme, un problème qu’on sous-estime souvent. En France, actuellement, 7% de la population adulte de 18 à 65 ans est en situation d’illettrisme et la moitié vit dans des zones rurales ou faiblement peuplées.

Mais à ce public, il faut également ajouter les minorités issues de l’immigration qui ne maîtrisent pas toujours le français, surtout à l’écrit, ainsi que les personnes âgées touchées par un handicap physique lié à l’âge qui les empêche d’écrire. Sans compter qu’il est possible, à tout âge, d’avoir des difficultés avec la rédaction même si l’on n’est pas touché par l’illettrisme (à cause de la dyslexie par exemple, ou simplement de lacunes qui causent un manque d’assurance).

C’est donc un service qui s’adresse à une large part de la population et qui offre de nombreux avantages : facilitation de l’accès à l’emploi, réduction de l’isolement, résolution de problèmes administratifs…

Me contacter pour plus de renseignements à ce sujet.